Sur les traces du débarquement

Sur les traces du débarquement

Par admin marius-bouvier, publié le lundi 9 avril 2018 15:22 - Mis à jour le lundi 9 avril 2018 15:28

Des élèves sur les traces du débarquement de Normandie !

Ce mercredi 4 avril, les élèves de la classe de 1ère CAP Agent de Sécurité du Lycée Marius Bouvier sont partis pour la Normandie.
Ce voyage scolaire s'inscrit dans un vaste projet Mémoire de la 2nde guerre mondiale,  qui a déjà permis à d'autres élèves de visiter le camp des Milles à Aix, et qui permettra fin avril à une autre classe d'aller visiter la prison Montluc à Lyon. Le financement est assuré conjointement par la Région Auvergne/Rhône-Alpes, le Lycée, les familles, la maison des lycéens et quatre associations partenaires : le Souvenir Français, la Fédération Nationale André Maginot, l'Anacr07 et l'Association d’Éducation Populaire de la Roche de Glun. Le voyage a été mis en place par la Documentaliste, Mme Crouzet, et les professeurs de la classe, M Veghin, M Pommaret et Mme Feytel.

Après une nuit passée dans le car à traverser la France vers les côtes normandes, les voilà arrivés au petit matin à Arromanches, dans le Calvados, au bord de la Manche. Premier contact avec les vestiges de la guerre : les caissons en béton qui ont servi de port artificiel, mis en place dès le 6 juin 1944.

Première visite, celle du Musée du Débarquement d'Arromanches, avec ses maquettes du port artificiel et ses objets qui ont fasciné les élèves : casques, rations de soldats pour le débarquement. Puis, en fin de matinée, ils ont pu voir sur la colline d'Arromanches, un reportage en 360° sur les 100 jours du Débarquement. Le soleil étant au rendez-vous, le repas de midi a pu être pris à la Pointe du Hoc, plus à l'ouest, lieu héroïque où des Rangers américains ont gravi avec échelles et grappins les hautes falaises pour conquérir ce morceau de territoire tenu par des bunkers allemands.

L'après-midi, rendez-vous était pris avec une guide du Mémorial de Caen, pour visiter les plages du débarquement : la batterie allemande de Longues sur mer,le cimetière américain de Colleville, la célèbre plage de Omaha Beach. Découvrir les lieux réels du débarquement rend les événements historiques plus concrets pour nos jeunes élèves.

Après un repos mérité en face de la mer, dans l'hébergement "les joies du rivage", de St Aubin sur Mer, les élèves ont découvert, le vendredi, le vaste Mémorial de Caen, pour une visite guidée puis un atelier "une famille dans la guerre". Ils ont pu librement visiter l'ancien Bunker-poste de commande;ent allemand situé sous le Mémorial et se promener dans les jardins du souvenir. En milieu d'après-midi, le groupe a rejoint le centre de Caen pour une visite urbaine "la vie des civils à Caen pendant la 2nde Guerre Mondiale" avec l'Office de Tourisme. La ville a été quasi entièrement détruite, et le prix payé par les civils lors des bombardements alliés pour la libération du pays fut lourd : aujourd'hui, Caen est une ville étudiante animée, dont la reconstruction en pierre du pays est réussie.

Durant tout le séjour, les élèves ont donné leurs impressions au professeur d'Histoire, M Pommaret, qui les a enregistrés pour en faire un reportage radio.
Le soir, repas normand dans un restaurant de la ville, financé par la vente de petits pains par les élèves, pour bien s’imprégner de la culture normande, puis retour de nuit vers l'Ardèche.
Au petit matin, arrivés au Lycée, les regards étaient fatigués mais heureux et remplis de souvenir historiques forts !

Légende photos :
-Sur la plage d'Omaha Beach, devant le monument de commémoration"
-Devant le Mémorial de Caen, dont la devise (qui incarne la ville de Caen) est : "La douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté"

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe