projet « Mémoire » classe 3PP

projet « Mémoire » classe 3PP

Par admin marius-bouvier, publié le lundi 4 juin 2018 09:19 - Mis à jour le lundi 4 juin 2018 09:27

Le mercredi 16 Mai 2018, dans le cadre du projet « Mémoire », la classe de troisième PP du Lycée Professionnel Marius Bouvier, encadrée par madame Dal Pra et monsieur El Kadiri, leurs professeurs de Lettres et d’Histoire-Géographie Éducation Civique, a eu l’honneur de recevoir monsieur Voulouzan, président du comité local de l’A.N.A.C. R, (Association des Anciens Combattants de la Résistance et les Amis de la Résistance). Monsieur Voulouzan était accompagné par monsieur Louis Orset.

Monsieur Orset est une grande figure de la résistance tournonaise pendant la Seconde Guerre Mondiale. Du haut de ses 94 ans, Il a pu livrer ses souvenirs de la sombre période de l’occupation allemande. Dans son récit, il raconte l’engagement progressif de sa famille, puis le sien au sein de la Résistance à vingt ans à peine.

Recueillir et cacher un homme traqué par la redoutable Gestapo, dissimuler du matériel parachuté par les Alliés aux maquis ardéchois, assurer la transmission des messages entre les différents groupes de maquisards. Autant d’actions discrètes, en rien spectaculaires, mais qui signifient, à coup sûr une condamnation à mort, si l’ennemi vous arrête sur le fait ou après une dénonciation. Et justement, la délation, la famille Orset en fut victime, et ne dut son salut qu’à la chance puisque les forces d’occupation sont allées perquisitionner chez une autre famille de la commune de Tournon, portant le même patronyme.

Un échange fructueux a eu lieu entre cette figure de la Résistance et les élèves sous le portrait de Jean Moulin. Monsieur Orset ne le rencontra jamais, mais fit l’éloge du courage de l’unificateur de la Résistance face à l’occupant nazi. Avec Monsieur Voulouzan, ils insistèrent sur l’héritage majeur des Résistants : le programme du C.N.R Conseil National de la Résistance qui vit la naissance de la Sécurité Sociale et biens d’autres avancées sociales pour les citoyens de la République Française restaurée après la Libération.