Les 3èmes au Salon de St Paul

Les 3èmes au Salon de St Paul

Par admin marius-bouvier, publié le lundi 5 février 2018 09:19 - Mis à jour le lundi 12 février 2018 10:45

Les Troisièmes de Marius Bouvier au Salon de St Paul

Jeudi 1er février, les élèves de la classe de 3ème PrépaPro du Lycée Marius Bouvier de Tournon sont allés au Salon de Littérature de Jeunesse de St Paul Trois Châteaux (26). La sortie était organisée par Mmes Crouzet et Dal Pra, documentaliste et professeur de français.

Cette journée s'inscrit dans un projet plus vaste, intitulé "Qui a lu, lira", et financé par la Région Auvergne/Rhône-Alpes et le Rectorat, dans le cadre des classes à PAC (Projet Artistique et Culturel).

A St Paul, les élèves ont tout d'abord participé à deux ateliers, l'un sur le langage des signes, qui leur a permis de connaitre les rudiments de cette langue reconnue en France seulement depuis 2005, et l'autre sur la captation de "souvenirs pirates" : sons, images et signes enregistrés dans le salon pour en faire un objet numérique.

Puis l'après-midi, les élèves ont rencontré l’auteure Florence Hinckel. Les élèves avaient auparavant lu "Traces", un livre sur un adolescent traqué préventivement par la police car repéré par un logiciel capable de prévoir à l'avance les comportements criminels. Florence Hinckel a expliqué aux élèves qu'elle s'était inspiré de logiciels prédictifs américains et japonais existant déjà, et d'une nouvelle de l'auteur de science-fiction Philip K Dick, "Minority Report".

Les élèves avaient aussi préparé des questions autour l’auteure et son œuvre, le roman « Traces », le métier d'écrivain.

Florence Hinckel a répondu en donnant de nombreux détails sur ce qui l'avait poussée à devenir écrivain : la lecture du "Journal d'Anne Frank" ; elle a parlé de son parcours atypique, d'un IUT d'informatique jusqu'au métier de Professeur des écoles, puis sa démission de l’Éducation Nationale pour devenir auteur à part entière. Pari réussi depuis la publication de la série à succès "U4", écrite à quatre mains avec d'autres auteurs de littérature jeunesse. Elle a présenté ses nombreux ouvrages de littérature jeunesse, a évoqué les liens avec les maisons d’éditions, ses sources d’inspirations et les thèmes abordés ancrés le plus souvent dans la réalité, et tout particulièrement dans le Sud, qui lui tient à cœur : Marseille, la Ciotat... Elle a aussi révélé que ses héros de papier "lui échappaient" parfois : elle devait changer l'évolution des personnages qu'elle avait d'abord mis en place, car malgré elle, ses personnages de romans changeaient et lui "dictaient" de nouvelles pistes et de nouveaux choix.

A l’issue de la rencontre les élèves étaient heureux de lui offrir un souvenir : une affiche dessinée suite à la lecture de "Traces".  La séance de dédicace qui a suivi a permis des échanges avec les élèves. Chacun gardera un beau souvenir de cette belle rencontre. Et peut-être de futurs écrivains parmi les élèves ? Qui sait...

Les élèves avec Florence Hinckel à l'issue de la rencontre