Verdun / TAS

TAS à Verdun (voyage du 15 et 16 Novembre)

Par admin marius-bouvier, publié le mardi 22 novembre 2016 17:34 - Mis à jour le vendredi 25 novembre 2016 09:10

Sur les pas des combattants : Les élèves du Lycée Marius Bouvier  à Verdun

Le voyage à Verdun s'inscrit dans le cadre du Centenaire de la Première Guerre Mondiale. Ce projet a déjà reçu le Label et le financement de la Mission Centenaire de l'Académie de Grenoble et est aussi soutenu par la Région dans le cadre des projets Eurêka.
L'Association "Le Souvenir Français" apporte elle aussi son soutien financier ; ainsi que la FNAM Drôme (Fédération Nationale André Maginot).

Après avoir traversé une partie de la France en car, les élèves se sont retrouvés le mardi 15 Novembre, en début d'après-midi au milieu du Champ de Bataille de Verdun, pour un circuit découverte sur cette terre encore bouleversée et marquée d'impacts d'obus afin de comprendre l'une des pages les plus sanglantes de 14-18. Dans la Citadelle Souterraine de la ville de Verdun, ils ont observé 15 scènes reconstituées de l'assassinat de l'Archiduc François Ferdinand en 1914 jusqu'au choix du Soldat Inconnu en 1920. Ils sont ensuite montés à l'Ossuaire de Douaumont, cimetière national et monument commémoratif dédié aux victimes de 14-18, avec ses milliers de croix s'étendant à l'infini : les élèves ont été impressionnés par l'accumulation de ces ossements humains non identifiés (130 000 soldats) ; puis ils ont découvert le Fort de Douaumont, ouvrage défensif axé sur deux niveaux de galeries et casemates où ils ont pu observer le fonctionnement d'une tourelle de mitrailleuse.

Après cette première journée bien remplie, le groupe a trouvé repos au Centre d'Hébergement de Benoîte-Vaux

Le deuxième jour, les élèves ont poursuivi la visite des sites majeurs illustrant l'héroïsme des Poilus de Verdun : la visite a continué avec des sites parmi les plus marquants : ils ont marché le long de la Tranchée des Baïonnettes.

Ils ont découvert le Village détruit de Fleury, l'un des 9 villages entièrement détruits de la "Zone Rouge" (nommée ainsi à cause des milliers de soldats qui y ont trouvé la mort). Les élèves ont été marqués par le récit de la découverte en 2013 de 26 corps de soldats dont certains ont pu être identifiés 100 ans après. La visite s'est terminée par le Fort de Vaux, forteresse ayant été le théâtre de rudes combats entre les soldats français et allemands, symbole de l'héroïsme français.

La classe de Terminale AS a pris conscience de la dureté de la 1ère Guerre Mondiale sur le sol , et du bilan humain effroyable qui s'en suivit : pour Verdun, dans la Meuse, de février à décembre 1916 : plus de 700 000 victimes des deux côtés, 70 millions d’obus tirés, l’usage de gaz asphyxiant Un siècle après, cette terre de mémoire en garde encore les stigmates. Le mercredi 14 octobre après-midi, la classe reprenait la route vers des cieux plus ensoleillés, pour revenir vers Tournon dans la soirée."

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe