Vercors / 3PP

Sur les pas des maquisards, à Vassieux

Par admin marius-bouvier, publié le vendredi 19 mai 2017 16:27 - Mis à jour le vendredi 19 mai 2017 16:29

 Les élèves du Lycée Marius Bouvier de Tournon ont bénéficié d'une sortie sur un des sites les plus marquants de notre région : le plateau du Vercors, chargé d’une des pages les plus dramatiques de l’histoire de la 2nde guerre mondiale. Cette journée s'inscrit dans un vaste projet Mémoire de Guerres,
qui a déjà permis à une classe de partir en automne dernier à Verdun, à une autre d’aller à Lyon sur les pas des résistants pourchassés par la Gestapo (CHRD de Lyon). Le projet est soutenu par la Région Auvergne/Rhône-Alpes et par deux associations : "le Souvenir Français" et "la Fédération A Maginot" de la Drôme.
 
La classe de 3ème PréPro, accompagnée de ses professeurs Mme BELLIARD, M FERRER & EL KADIRI ainsi que la Documentaliste E CROUZET, a passé une journée sur les pas des résistants du Maquis du Vercors. Ils étaient accompagnés de M GRET, du Souvenir Français, qui leur a conté de nombreuses anecdotes sur cette période sombre de notre histoire, ce qui a rendu la visite encore plus vivante.
 
Le matin, les élèves ont réalisé un parcours sur les pas des maquisards, arpentant le plateau du Vercors pour en découvrir sa particularité géographique : une véritable forteresse, repérée comme telle par les premiers responsables de la résistance qui mettent en place le « Plan Montagnards » dès 1941. Le maquis du Vercors s’étoffe de nombreux jeunes à partir de 1943, refusant d’aller au STO (service du travail obligatoire, en Allemagne). Ils sont alors armés pour combattre l’ennemi. A plusieurs reprises, les allemands cherchent à faire des intrusions sur le plateau, sans succès car les résistants en tiennent les accès. Cependant, en 1944, se noue l’issue dramatique du Maquis : les partisans entendent l’annonce du Débarquement de Normandie (le débarquement de Provence, lui, n'a pas encore commencé), et défilent à découvert dans les villages du plateau, rétablissant la République. Les allemands, à partir de Grenoble, décident alors de bombarder massivement le plateau en juillet 1944, et débarquent en planeurs pour fusiller toute la population (résistants comme civils, considérés comme complices). Les élèves ont pu découvrir ce sacrifice de la population et des résistants dans la Nécropole de Vassieux. Là, avec le Souvenir Français, ils ont déposé une gerbe de la part du lycée Marius Bouvier, en l’honneur de ces morts pour la France. Les élèves ont particulièrement apprécié ce moment solennel de recueillement.
 
L’après-midi, ils ont découvert le Mémorial de Vassieux, au col de la Chaux, qui domine le plateau et offre un parcours pour mieux comprendre cet épisode à la fois glorieux et dramatique de notre histoire.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe