Scénariste de BD / TSEN

Scénariste de BD / TSEN

Par admin marius-bouvier, publié le mardi 4 avril 2017 18:06 - Mis à jour le mardi 4 avril 2017 18:11

Découverte du travail d'un scénariste de BD !

Vendredi 21 mars 2017, au Lycée Professionnel Marius Bouvier, les élèves de la classe de Terminale SEN ( Systèmes Électroniques Numériques) ont eu la chance de rencontrer le scénariste de Bande Dessinée Laurent Galandon.


Ce projet alliant histoire, littérature et écriture, s’inscrit dans le cadre des financements de la Région Rhône-Alpes en direction des Lycéens. Il était mené par Mme Sahraoui, professeure de Lettres-Histoire, en collaboration avec la Documentaliste, Mme Crouzet.

Devant ce groupe de jeunes attentifs et curieux, Laurent Galandon a pu exposer toutes les facettes de son travail de scénariste. D’où lui vient l’inspiration : lui se dit « raconteur d’histoires », et ce, depuis le plus jeune âge où, enfant, il s’inventait des péripéties avec ses figurines. Il a aussi présenté les différentes étapes du travail d’un scénariste : les sujets qui l’intéressent, comme l’embrigadement djihadiste dans sa BD « L’appel », ou encore une BD à venir, « la tuerie », où il mettra en scène des  ravailleurs en abattoirs, sous fond de polar social. Après la trame de base, il passe au découpage pour donner des informations précieuses au dessinateur qui lui propose un story-board.
 
 Afin de préparer au mieux cette rencontre, les élèves avaient travaillé en Lettres /Histoire sur la bande dessinée « Tahya el Djazair » qui raconte une histoire individuelle dans la grande histoire puisque la toile de fond est la guerre d'Algérie. Les questions variées des élèves ont montré leur grand intérêt.

 La semaine suivante, le mardi 28 mars, les élèves ont écrit et mis en scène une planche de
la dernière BD de Laurent Galandon, sortie en février 2017 : « Hypnos ».  

Cette BD raconte l'histoire d'une jeune femme qui utilise ses dons d’hypnotiseuse pour sauver sa petite fille malade, sous fond de fin de 1ère guerre mondiale et attentats anarchistes.
 
Les élèves ont travaillé sur le texte de base de Laurent Galandon, pour proposer un découpage case par case tout en justifiant leurs choix, et en se confrontant ensuite à celui du scénariste.
 
Ce projet enrichissant a permis d’aborder un art souvent méconnu qui interroge comme tout autre domaine artistique, l'homme et son rapport au monde. De plus, cela a incité les élèves à se questionner sur la mise en scène de la parole et les liens entre Bande Dessinée et Histoire, entre expérience individuelle et questions collectives.
 
Pari réussi pour les élèves de Terminale, devenus scénaristes en herbe qui ont saisi les enjeux d'un raconteur d'histoires qui est aussi passeur d'Histoire.

Rédaction :
Elise CROUZET / Documentaliste, Référent-Culture / CDI Lycée Marius Bouvier

Pièces jointes
Aucune pièce jointe