Lux Valence / MEI

Atelier Artistique en partenariat avec Lux-Valence : lutter contre les théories du complot

Par admin marius-bouvier, publié le vendredi 9 décembre 2016 17:38 - Mis à jour le lundi 12 décembre 2016 09:15

Les élèves de Marius Bouvier apprennent à lutter contre les théories du complot

Le jeudi 8 décembre, la classe de 2nde Bac professionnel MEI (Maintenance des équipements industriels) s'est rendue à Lux-Scène Nationale de Valence, pour débuter un projet concernant les théories du complot.
Cette action, inscrite dans le Contrat d'Objectifs, est un atelier artistique en partenariat avec Lux-Scène Nationale de Valence. Le projet est né d'une proposition faite par Lux dans le cadre de sa programmation, et dont s'est emparée Mme Crouzet, Documentaliste, ainsi que Mme Dal Pra, enseignante en Lettres-Histoire. Le cinéaste et intervenant Stéphane Collin mènera cet atelier tout au long de l'année avec les élèves de 2MEI, au sein de Lux.

Pour mieux comprendre les théories véhiculées sur internet, qui manipulent si facilement les élèves (mais aussi des adultes crédules), les jeunes ont visionné "Opération Lune" de William Karel, un faux-documentaire qui prouverait que les missions Apollo n'ont jamais eu lieu : W Karel explique en fin de documentaire qu'il a monté de toutes pièces cette théorie, mais qu'il est facile de manipuler des images à des fins de complotisme.

La première matinée à Lux a été très instructive pour les élèves : une visite du lieu comme structure culturelle, de la cabine de projection avec de nombreux détails sur les évolutions du métier de projectionniste avec le passage au numérique ; une visite guidée de l'exposition interactive sur la réalité augmentée de l'artiste Camille Scherrer ainsi que la projection de "Shining" de S Kubrick.

L'après-midi, les élèves ont travaillé en atelier sur l'effet Koulechov (influence de l'interprétation d'une image selon une autre image qui lui est jointe), archives détournées...

Puis ils ont pu faire leur choix du thème du faux complot à mettre en scène : en effet, le pari est le suivant : faire bâtir aux élèves un faux complot pour leur apprendre que la manipulation d'images & sons est chose facile, pour qu'ils se méfient de ce que l'on trouve sur internet et exercent davantage son esprit critique.

Le projet se continuera toute l'année 2017, pour aboutir à la projection des courts-métrages de fausses théories du complot en mai 2017 lors de la projection de restitution des travaux scolaire à Lux. Gageons que les élèves deviendront des citoyens internautes plus avertis...

la classe de 2MEI à Lux, en compagnie de S Collin, devant une partie de l'exposition de C Scherrer.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe